July 12, 2020
vie

La beauté des femmes

La beauté des femmes

Que leur crinière soit rousse, blonde, blanche ou brune… Que leur peau soit sombre, ambrée ou claire… De type menu, longiligne ou courbé, la gent féminine m’enthousiasme, à l’instar de chefs-d’œuvre ou de pierres précieuses. Que serait l’homme sans ce sexe soi-disant faible ? Tout simplement, rien. L’avis de certain(e)s sur une hiérarchie entre les hommes et les femmes m’horripile. L’un ne va pas sans l’autre. Pour aujourd’hui, je ne parlerai pas de cette entente, mais bien de la grâce, de la splendeur de nos conjointes.

Ancien chasseur de sexe comme tous les hommes, en effet, j’ai remplacé à un moment de ma vie mon cerveau par mon pénis. Cette étape est normale chez l’homme, non pas afin de combler son ego, mais bien pour apprendre la sexualité (lire « La sexualité »). Je ne regarde pas seulement une femme comme un futur trophée, mais à la fois pour sa beauté intérieure (lire « Empathie ») et extérieure.

Olga V. norvégienne d’origine russe à 50 ans. La beauté à l’état pur…..Toutes les femmes belles jeunes, peuvent être belles à 50 ans, il suffit de quelques règles : pas de cigarettes, pas de beuverie dans sa jeunesse et surtout pas de chirurgie esthétique…Olga aime le vin vivant et cela se voit….Elle le boit avec responsabilité et modération.

Bling-bling

Mais depuis quelques années déjà, un vent contraire à mon amour de la beauté souffle grâce à des émissions de télé-réalité débiles montrant des filles à papa se relookant dans des magasins. Leur style souvent bling-bling dénature et ridiculise la femme. Leur faciès ressemble à une publicité pour les peintures, leur corps encense le silicone, et leur caractère s’apparente à de la guimauve frelatée. Au point que l’une d’entre elles a lancé l’esthétisme du sexe féminin. Les dieux sont vraiment tombés sur la tête. L’image de la femme que j’aime, que j’estime, est galvaudée, humiliée… Or, l’effet de mode suit son cours. Ma plus grande tristesse est d’avoir connu une jeune fille à la beauté naturelle étincelante à 20 ans. La splendeur à l’état pur… Trois ans plus tard, le silicone la transformait en poupée-trophée que l’on peut étaler sur un meuble. Les télévisions, les magazines donnent une mauvaise image de la beauté de la femme. Les jeunes filles et les femmes, privées de leur confiance, s’enlaidissent dans leurs propres pensées alors que leurs charmes sont indéniablement supérieurs à ceux de ces « Barbie » de pacotille. Les parents, les amis, leurs conjoints en sont responsables. La flatterie est considérée comme un délit, mais que dire de l’absence de reconnaissance ? Dans notre monde cruel dicté par les industries et les médias, la confiance et l’aveu sur la magnificence d’une femme y sont bannis, voire interdits. On me dit souvent : « Mais tu es flatteur. » Ma réponse est sans équivoque : « Mes paroles reflètent simplement la réalité. »

L’une des rares photos de mannequin souriant que j’ai trouvée. La plupart ne sourit pas…Pourquoi ? Le sourire c’est tellement beau….

Les mannequins cocaïnés (1), sans sourire, uniformes, sans caractère, défilant comme des moutons prêts pour l’abattoir ornent nos publicités. Serait-ce une invitation au suicide parce qu’elles n’ont aucune vie ?… Riez, mesdames, ayez le sourire, oubliez la poudre dans le nez et prenez des formes. Les formes, chez les femmes, c’est ce qu’il y a de plus beau… Or, des jeunes femmes et des jeunes filles idéalisent cet attroupement de starlettes zombies. Quoi de plus gracieux qu’une beauté naturelle sans artifice ? Le stéréotype tue la beauté, oublions aussi la perfection. Comme dit Charles Bukowski : « La perfection est comme un petit oiseau en cage qui vit, mange, chie et meurt dans le seul but d’être admiré. »

Cara Delevingne : Pourquoi elle ne sourit pas ?

Toxique

L’homme et la femme sont égaux, mais il faut avouer une chose : leur beauté est fragile. Il y a quelques mois, j’ai servi dans mon restaurant où je travaille, une mère magnifique de 45 ans avec ses deux filles, une de 20 ans et une de 17 ans. Je leur ai dit : « Une femme aussi belle que votre mère, à son âge, c’est extrêmement rare. Vous devez aussi faire attention à votre beauté dès maintenant. Vous pouvez boire du vin en mangeant, mais pas trop, pas de bière ni d’alcools forts, pas de drogues, et pas de cigarettes. Le visage des femmes est une éponge. Vous marquez plus facilement que les hommes. Ensuite, attention au maquillage que vous utilisez. » En effet, dans le livre Toxic, l’auteur William Reymond dénonce l’impact nocif désastreux de certains intrants dans le maquillage. Il faut s’assurer qu’il soit biologique ou naturel. Mon opinion vous paraît peut-être austère, difficile et décourageante. Or, il s’avère qu’il y a beaucoup de poisons dans l’alimentation, dans les plats cuisinés, dans l’alcool, aussi dans les boissons sans alcool, et dans les médicaments. Il y a une vingtaine d’années, j’ai pris une décision difficile pour mon budget : manger sain et naturel. Tout le monde me riait au nez… maintenant, ils sont moins nombreux à rire. Je suis toujours en pleine santé, je suis très bien pour mon âge. Tous les parents doivent prévenir leurs enfants face à ces futurs soucis.

2 photos de Donatella Versace : dans sa jeunesse et maintenant.

Le sourire

L’utilisation du silicone et du botox n’est pas une solution. La beauté n’est pas en plastique, mais en vie. Une femme à la structure parfaite ne sera jamais belle si le sourire est évincé de son visage. J’ai un exemple à vous avouer, une femme de 35 ans du nom d’Amanda m’a toujours fait chavirer lorsque je la vois. En cause, ses rondeurs, son intelligence, son rire, et le grand sourire qui orne son visage. Je craque à chaque rencontre, c’est plus fort que moi. Cette femme vivante m’a toujours attiré, dommage que ce soit à sens unique. Je ne vibre pas pour une poupée zombie, dont la vie suit le courant stéréotypé des médias, des industriels et de l’écran de son téléphone portable. La personnalité, l’intelligence, le sourire, l’énergie représentent l’identité d’une femme. Et cette identité, si elle est vivante, terrasse toutes les imperfections physiques.

Coralie D. ingénieur,39 ans, mère de 2 enfants. Une beauté souriante, avec des courbes et sans plastique. Le sourire rend belle toutes les femmes. Et, dans ce monde cruel, les sourires sont souvent effacés.

La nouvelle drogue

Aux États-Unis, en Asie, en Scandinavie, une nouvelle drogue règne dans le sac des jeunes filles et des femmes : le soda… Le surpoids est une nouvelle maladie (lire « Le sucre »). Souvent, après une beuverie (je l’ai vu aussi chez les amoureux de vins naturels), il s’invite pour pallier le manque de sucre (c’est le début de l’alcoolisme). Oubliez ce démon et buvez de l’eau que vous pouvez citronner naturellement en y ajoutant une rondelle.

Elle ne me donne pas du tout envie

Et l’homme, dans tout ça ?

95 % des hommes ont été émasculés par la vie cruelle de ce monde régi par l’argent et le pouvoir. Au lieu de se prendre en charge, ils fuient leurs responsabilités. L’une d’elles est de rendre les femmes heureuses en les aimant, mais aussi en leur donnant des orgasmes. Or, souvent, la sexualité à deux ressemble plus à une masturbation égoïste qu’à un échange de vibrations et d’énergie orgasmique orchestré par un couple uni et aimant (lire « La sexualité »). Si les hommes se reprennent en main, la conséquence sera bénéfique pour les femmes. Les hommes et les femmes ont besoin d’amour, de confiance et de reconnaissance. Je suis persuadé que l’un ne va pas sans l’autre. Le travail sur soi (yoga, méditation, remise en question, lectures, pardon, acceptation) est primordial. Nous avons tous le choix de notre vie dans nos mains.

Épilogue

Toutes les femmes et tous les hommes sont des consommateurs par rapport au maquillage, et aussi par rapport à l’alimentation. Notre pouvoir d’achat est un vote, et nous pouvons décider de notre futur grâce à notre porte-monnaie. Le jour où tout le monde décidera de ne plus plus consommer de sodas et d’alimentation industrielle, ces trusts tomberont (idem pour les laboratoires).

Dernières notes janvier 2020 :

En revenant des rues de Marseille où j’ai vu très peu de belles femmes.

Depuis le paroxysme de l’éducation télévisuel via les publicités et la télé réalité, l’authentique beauté de la femme : constituée de la pureté naturelle, de l’élégance, de la féminité, et de la sensualité disparaît et laisse apparaître des visages uniformisées et arrondies par les boissons sucrées ou alcoolisées. De hideux habits soit disant à la mode (comme les baskets blanches sur de belles robes noires), de faux cils grossiers ou des peintures graveleuses représentent leurs nouvelles consommation onéreuses fonctionnant à l’instar de caches misères.

Les beautés naturelles, où l’élégance et le sourire représentent nos phares, sont très rares dans ce monde ……de consommation. Il suffirait simplement d’une subtile discipline du porte monnaie,et d’une éducation gustative afin d’éviter le junk food par exemple. J’ai un point d’honneur à affirmer qu’une femme souriante malgré ses formes imparfaites deviendra la plus charmante et la plus attirante. Alors qu’une splendeur au visage terni d’un rictus rectiligne sera d’un mortel ennui. Grâce au sourire retrouvée sur un humble visage, Le charme détrône la beauté plastique. Or , l’officialisation de cette règle d or n’existe pas dans notre société. Ajouter à cela, l’oubli de la confiance provoqué par nos institutions et vous voyez des gamines belles de nature à 20 ans reconditionnée sous plastique. Quel gâchis. La beauté de la femme engendre une économie incommensurable pour l’establishment. De son côté, L’homme balbutie le raffinement naturel féminin, mais s’engouffre dans l’ignorance de la sensualité, de l’ esthétisme et de l’intellect. . Il confond la magnificence et la pornographie. Le respect de la beauté est la preuve irréfutable de l’intelligence d’un homme. Il ne convient plus de siffler lourdement mais bien avec des mots délicats et subtil de narrer à une femme … sa beauté .

Note de l’auteur : Dans ce texte, je dénonce les pièges et les poisons qui détruisent la beauté des femmes. Mais aussi, je défends hardement l’intelligence de celle-ci. Par exemple, Olga est cadre dans un organisme pour les réfugiés parle 4 langues, Coralie est ingénieure et parle courrament anglais. Les deux ont un humour que j’apprècie. La beauté intérieure (travailler sur soi, ouverture d’esprit, la gentillesse) est primordiale à mes yeux. D’ici un mois, un autre article paraîtra : “ZOMBIE” qui déplore la non utilisation des cerveaux aussi bien chez les hommes que chez les femmes. Les femmes, c’ est comme le vin , je les aime sans maquillage, nature et avec une très forte personnalité.

La beauté des femmes n’a pas de couleur

1 Source https://www.aufeminin.com/people/cara-delevingne-et-la-cocaine-h-m-pourrait-la-lacher-s52940.html

2 Photo de Madame Versace source https://funcafe.mediablogger.com/30-celebrites-qui-ont-ruine-leurs-visages-avec-la-chirurgie-esthetique/?utm_sq=fz3w9o6stu&utm_source=Facebook&utm_medium=partners&utm_campaign=Lemagazinesant%C3%A9holistique&fbclid=IwAR2WU6_kPjCIQ_bmVGCv9-_yxwGvAyipglDrgWb1Qde_8nSXp4ObjKBED6U

Click to rate this post!
[Total: 0 Average: 0]

jczen

« La vie nous a été donnée, notre devoir est de respecter ce cadeau et de prendre conscience que nous avons des responsabilités: ne pas s’empoissonner, ne pas empoisonner les autres et respecter tout ce qui est vivant. » JCzen Habitant la Norvège, sommelier et cuisinier de formation , j’ai un autre talent , le magnétisme qui permet de guérir et de soulager les gens.

View all posts by jczen →

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: