January 15, 2021
vie

Les violences sur les femmes,le sexisme, le harcèlement comment y remédier ?

Note de l’auteur :

Au vu des événements, il est de mon devoir d’écrire sur un grave sujet, La violence sur les femmes, le sexisme et le harcèlement dans notre métier : le vin et la restauration. A toutes lectrices, et lecteurs, prenez le temps de lire et surtout si votre colère à propos d’un certain dessin ne s’est pas apaisé, je vous conseille de décompresser dans un premier temps. Ensuite, certains de mes points de vue relatent mon expérience et d’un travail sur moi que je pratique depuis plus de trois ans.

Tout d’abord, cet article en anglais dépeint les harcèlements sexuelles dans le milieu du vin . Un maître sommelier américain voulait des faveurs en échange de notes meilleures. Lors d’un débat sur cette article, certaines femmes m’ont dit que j’étais limite. De manière générale, je dirai que la cause de notre incompréhension venait du fait que nous ne parlions pas du même type de harcèlement. Mes interlocutrices se focalisaient plus sur le harcèlement sexuelle stricto-sensu tandis que je me positionnais plus sur le sexisme en générale dans les milieux du vin et aussi de la restauration.

1. Nous devons bien distingués 3 choses différentes :

  • Le harcélement sexuelle ou non : Une femme en cuisine peut vivre l’enfer m’a confié un jour une ancienne collègue. Les restaurants étoilés génère une telle pression au quotidien que certains vident leur violence en harcèlant aussi bien sur les femmes que sur les hommes. Dans ce milieu, la cocaîne est utilisée comme un stimulant. Dans un article que j’ai lu récemment , une ancienne jeune cuisinière (qui a quitté le métier depuis) relatait des faits ignobles telle que «  la main de mon collègue dans ma culotte ». «Médiapart préparait une enquête consacrée au chef d’origine japonaise. Taku Sekine… » qui s’est donné la mort cette année. Une femme a déposé plainte contre le chef Guy Martin pour viol et agressions sexuels. A Paris, une affaire sordide fit scandale il y a deux ans en mettant en cause l’un des meilleur spécialiste des vins nature français.
  • Le sexisme : sa définition « Attitude discriminatoire fondée sur le sexe . ». Faire goûter automatiquement le vin à l’homme est une attitude sexiste. Depuis, 25 ans je fais déguster le vin aux deux personnes en même temps (lorsque il s’agit d’un couple). Un salaire moindre pour une femme est un acte sexiste. Choisir d’embaucher une serveuse incompétente mais qui est belle est pour moi un choix sexiste. Mon amie qui était très qualifiée pour le poste mais moins sexy a été recalé (éxpérience vue dans un restaurant à Paris). Dans mon cas, un traiteur très connu de Paris ne m’a jamais repris car je n’étais pas assez «minet». Les étiquettes de vin comme : «J’en veux» ( une femme avec une main dans sa culotte) ou «Pute féministe» sont des étiquettes sexistes et dégradantes pour la femme. Comme dit une de mes amies «À chacune sa représentation et sa définition du mot sexisme». Le sexisme il y en a dans le vin, et il faut le dénoncer. Ce qui me fait peur ce sont les derives. Oui aux féministes modérées, non aux féministes extrémistes comme Alice Coffin qui ne lit plus les livres des hommes et n’ecoute plus leur musique. .
Une étiquette très sexiste.

« Je dénonce ses attitudes regrettables vis à vis des femmes dans notre monde. »

J’ai vu cette belle phrase écrite par une inconnue sur page FB d’une vigneronne du Beaujolais : « Nous ne sommes pas dans un monde égalitaire où subsistent quelques poches de sexisme, nous sommes dans un monde sexiste où l ‘on conquiert péniblement quelques bulles égalitaires ». Mais quels changements doit-on opérer afin que ce monde devienne égalitaire pour tous ?

3/ Comment peut-on déréglé ces dénigrements  ?

A/Un nouveau monde éducatif : L’égalité des sexes doivent être appris dés le plus jeune âge. Nos institutions d’instruction, mais aussi religieuses doivent réapprendre aux enfants à aimer leur vie, le respect vis à vis du sexe opposé et avoir confiance en eux. Les éducations compétitives ne doivent plus exister, car elles favorisent le dépassement des limites convenables pour tous. « A l’analyse des morts violentes au sein du couple survenues en 2018 et plus particulièrement des 121 féminicides, publiée par la délégation d’aide aux victimes, que dans 55 % des cas au moins l’un des deux, auteur ou victime, est sous l’emprise d’une substance (alcool, stupéfiants, etc.”, rappelle le CoPMA dans l’une des deux lettres.  Or quelqu’ un qui boit est quelqu’ un qui n’a pas confiance en lui.

B/ Une nouvelle éducation sexuelle :

L’homme et la femme sont différents. Il est dans l’ a.d.n de la femme d’enfanter, d’engendrer et d’aimer sa progéniture. Il est dans l’a.d.n de homme se focaliser sur la petite graine qui doit répandre. Je ne parle pas de maintenant, mais au commencement de la vie, c’était une sorte de survie. Dans le film, la guerre du feu, le réalisateur montre  cette sexualité animale de survie. La première scène : des femmes boivent en se penchant. Les hommes arrivent pour les culbuter. C’est l’instinct primaire de conservation. A la fin du film, une femme montre au héro joué par Ron Perlman, que le sexe peut être du plaisir et de l’amour pour tous les deux . Malheureusement, encore aujourd’hui la plupart des hommes envisagent l’ acte sexuel , proche d’une masturbation sans plaisir partagé avec la partenaire, dans le but reproducteur. Notre vie a évolué, mais pas la sexualité. Pendant une partie de sa vie, le pénis prend la place du cerveau chez l’homme. Ajouter à cela, une position importante dans la société, s’en suivent des harcèlements ou des chantages sexuels . La solution pour enrayer ceci est un bouleversement dans la sexualité. Je ne dis pas que la jeune stagiaire doit faire une fellation au goûter comme je l’ai vu sur FB ou faire des partouzes à gogo. Non, ce n’est pas ce que je veux dire. Une société nouvelle doit explosé le verrou de certaines règles comme celle de l’abstinence sexuelle avant le mariage comme préconise certaine religion. Un homme doit absolument combler son appétit sexuel dans sa jeunesse. Un loup qui est repu n’attaque pas.

Ensuite, les conjoints peuvent avoir un appétit différent. La communication dans un couple est importante. Il faut pouvoir aussi se dire ce qui ne va pas. Or dans notre société, on ne veut pas parler à l’autre des choses qui fâchent. Nous avons trop peur de sa réaction. Cela doit être corriger.

A notre époque, L’homme a tous les droits : celui qui a plusieurs femmes est un séducteur. Une femme qui a plusieurs hommes est une salope. Je ne supporte pas ce cliché caduc. La femme a le droit de vivre librement. Les expériences et les rencontres sont des ponts à traverser, qu’elles soient professionnelles, amicales ou sexuelles.

Mon point de vue sur la sexualité fera frémir plus d’une féministe, mais je suis persuadé que le tantrisme est l’un des fondements de notre monde. Notre chakra sexuel (et du goût) ne s’appelle-t-il pas le chakra sacré ? Notre sexe n’est-il pas sur le chakra racine qui est le berceau de l’équilibre et de la confiance en soi ? Depuis trois années, je pratique la méditation. J’obtiens les vibrations de mon corps grâce à la connexion en simultané de mon aura et de mes chakras ouverts ce qui me donne les mêmes sensations qu’un orgasme. Serait-ce la montée de la Kundalini. Je n ‘ai aucune réponse concrète. En effet, j’ai tellement encore à apprendre dans ce domaine. Je sens déjà sur le coin de vos lèvres un rictus. Il suffit d’essayer une demie-heure tous les matins, et vous apercevrez au bout de 6 mois que j’ai raison. Notre corps a encore des secrets qui sont enfouis par nos communautés. Le touché, les caresses échangent les énergies des deux partenaires . Ces pratiques diminuent le côté sauvage de l’homme. Mais faut-il encore l’enseigner ?

C/Se mettre à la place des femmes  et des provocations sexistes:

Je regarde les femmes mais maintenant de manière plus respectueuses et discrète. En effet, la Norvège m’a beaucoup influencé sur ma nouvelle manière de vivre. Dans ce pays, les femmes (mais aussi les hommes) vous regardent. Cela m’a gêné au début. Finalement, je me suis dis que j’avais tort de regarder aussi comme cela. La femme n’est ni un objet , ni un trophée. Dans les chaleurs de la nuit et de l’alcool, une main baladeuse touche souvent vos fesses et vous offense. J’ai toujours caressé les parties intimes d’une femme avec sa permission. Ce fut un choc pour moi. Alors, je me suis mis à leurs places avec leurs perpétuels provocations masculines. Mon partenaire de vin, une norvégienne magnifique de 35 ans, me relatait lorsque elle se promenait à Aix-en-Provence , elle était toujours accompagné par un concert de sifflets. En Norvège, une femme en mini jupe ou avec un décolleté plongeant ne se fait jamais alpaguer. Je dis toujours à une femme quand elle est belle, non pour la convoiter, mais pour lui donner confiance .

D/En conclusion

Pour faire disparaître le sexisme, les harcèlements et les violences perpétrés envers les femmes, il faut une nouvelle éducation sans compétitivité, avec le respect de la femme enseigné aux plus jeunes, et une nouvelle sexualité sans verrou religieux ou sociétal basée sur la connexion de deux corps. Mais c’est une remise en question et un travail de tous…

“En Magnum” Décembre 2020

4/ L’affaire des dessins :

Depuis quelques jours, un tollé autour du dessin du magazine de « En Magnum » propriété de Bettane et Desseauve .

Ce dessin de « En Magnum » est très mal accompli ; Je n’ai d’abord eu aucune réaction car il est fade. Ensuite, en lisant bien ( car il n’est pas facile à lire), il est scabreux , et à la fois dégradant pour les agents de vins femmes mais aussi pour les restaurateurs et les cavistes. Si certains disent qu’il est sexiste, Ok, Je comprends le choc surtout si cela met en scène un agent de vin féminin connu de beaucoup. Mais j’ai une question pour tous les horripilés de ce dessin : Pourquoi n’ai-je entendu personne sur l’étiquette de vin « Pute féministe ». « Pute » cela vous parle non ? C’est le gros mot le plus dégradant pour la femme . Donc, cela veut dire que Isabelle , la féministe du vin en est une ? Mais c’est un scandale cette étiquette. Comme par hasard aucune vague, aucune once : rien, nada. Bizarre vous avez dit bizarre…. comme c’est bizarre ! Si une féministe me dit que c’est drôle, je lui répondrais alors pourquoi tu ne trouves pas drôle l’étiquette de « En magnum » . Si l’étiquette « Pute féministe » venait du magasine en Magnum, y aurait-il eu le même mimétisme ? C’est étrange comment certains utilisent le mot féminisme et sexisme à tout va et comme bon le leur semble. Mon article « la beauté des femmes » qui dénonce les problèmes de chirurgie esthétique et propose des conseils afin que les femmes restent belles a été dénoncé comme « un hymne sexiste » (Rires). J’ai présenté les deux affiches à des amies : 99% m’ont dit que les deux sont dégradants pour les femmes. Par contre, elles ont adoré mon article « la beauté des femmes » qui peut certes déranger, j’en conviens. Mais, je pardonne les personnes qui n’ont pas compris mon pamphlet. D’autre part, les lecteurs doivent savoir que le vin « Pute féministe » est vendu par l’agent de vin qui a été caricaturé dans le dessin de « En magnum ». Bizarre, vous avez dit bizarre… comme c’est bizarre ! Leur dessinateur n’aurait-il pas pensé à l’étiquette « Pute féministe » en créant son affiche ?

Ensuite, je comprends le tweet « colérique » du journaliste Antonin Iommi-Amunategui vis à vis du dessin de « en Magnum ». Il y a 20 ans, j’aurai eu la même réaction. Aurait-il été préférable de prendre du recul ? Répondre à chaud, n’est jamais bon. Demander une femme de vin d’envoyer à « En Magnum » un droit de réponse vis à vis de ce dessin aurait été plus judicieux. La réaction de Michel Bettane aurait été peut-être (Me serai-je trompé?) moins virulente et plus diplomate, je pense (1 ).

Depuis, l’affaire a pris de l’ampleur. Selon Antonin, Sandrine Goeyvaerts (journaliste et caviste belge) a demandé des explications et aurait « eu droit aux qualificatifs suivants : « psychotique », « psychologiquement instable », « tapin », « pute » ». Si cela s’avère vrai, c’est tout simplement INTOLERABLE.

Que le vigneron ou l’agent soit blanc, noir, asiatique , homo ou hétero, femme mannequin ou ronde  : si le vin est bon, j’achète. Si il n’est pas bon, je n’achète pas. Je n’ai jamais acheté au faciès ou ni dénigré quelqu’un soit à cause de son faciès, de son orientation sexuelle (2) ou de ses origines. Normalement, le vin est signe de convivialité et de respect. Ensuite, le meilleur vin du monde est celui qu’on aime m’a dit il y a quelques années mon ami Christian Maurel du Bougainville. Le vin est une émotion, et chacun possède sa propre émotion. Alors s’il vous plaît laissez-nous boire le vin qu’on aime. Si la personne veut du Duboeuf qu’il boit du Duboeuf. Si une personne préfère un beaujolais en super Carbo : qu’ils boivent sa super carbo, si une autre préfère un vin nature très droit comme je les aime, il a le droit. Sur ces règlements de comptes par messages interposés , c’est greffé la fameuse des guerres entre les vins classiques et les nature….Stop s’il vous plaît. J’ai mal à ma passion : le vin. Je suis affligé , et je reste pantois.

Cet affaire m’attriste beaucoup, elle fragilise le monde du vin.

Le pourcentage de consommation du vin dans le monde par rapport aux alcools  représente seulement 12 % et c’est la septième boisson consommée dans le monde. L’avenir du vin en France correspondra avec le rapprochement des 2 cultures afin de s’unir contre l’association anti-alcool qui pourrait être utilisé autrement afin d’éduquer les jeunes comme au Québec avec Educ ‘alcool. La loi Evin doit être définitivement enterré.

5/ En conclusion

Facebook enterre et noie l’empathie et révèle le côté inquisiteur de certaines personnes grâce à leurs blessures ouvertes qui ont besoin d’être guéries. J’étais de ce genre là avant la Norvège et une guérison de mes blessures intérieures. Les idéaux sont extra-ordinaires mais parfois vous êtes enfermés dans un despotisme personnel qui vous coupe du monde réel. Si ces derniers mots vous blessent, j’en suis désolé. Ils sont allés droit vers votre ego. Ce dernier est notre ennemi, le travail sur soi permet de mieux le contrôler. Nous avons tous notre vie dans nos mains, il suffit de vouloir pour pouvoir. J’ai très peur des soulèvements autoritaires qui forment des communautarismes stricts et durs. Ces derniers déstabilisent les valeurs de l’humanisme dans la société. Les bêtises des hommes sont nombreuses, mais une nouvelle ère inculquée sur une éducation respectueuse de la femme est possible. C’est l’affaire de tous. La femme est l’égal de l’homme, l’homme est l’égal de la femme : ce fondement cimentera un avenir florissant pour le sexe que j’aime tant.

Notes :

  1. C’était ce que j’avais écris avant de lire le dernier article de Antonin
  2. Il y a 20 ans , ma mission dans une mairie n’a pas été reconduite car je n’étais pas de la même orientation sexuelle que mes autres collègues. C’est du sexisme. Mais, je leur pardonne et je respecte tout le monde.
Click to rate this post!
[Total: 2 Average: 2.5]

jczen

« La vie nous a été donnée, notre devoir est de respecter ce cadeau et de prendre conscience que nous avons des responsabilités: ne pas s’empoissonner, ne pas empoisonner les autres et respecter tout ce qui est vivant. » JCzen Habitant la Norvège, sommelier et cuisinier de formation , j’ai un autre talent , le magnétisme qui permet de guérir et de soulager les gens.

View all posts by jczen →

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: