Le sucre

Les différents types de sucre :

Notre corps a besoin d’aliments, de substances pour fabriquer du glucose.

On peut distinguer :

des substances qui vont donner du glucose rapidement, telles que le saccharose, le lactose ;

et d’autres qui vont en donner lentement, comme les céréales, les féculents et dans une moindre mesure les fruits et le fructose…

Effet déminéralisant du sucre raffiné, concentré :

En consommant du sucre blanc, l’organisme doit puiser dans ses réserves de minéraux et de vitamines B et E. Ce n’est pas grave, si la consommation est occasionnelle. Cela le devient si la consommation est régulière…

Nous nous déminéralisons lorsque nous consommons du pain blanc.

suçre 3

Effet acidifiant et inflammatoire :

La consommation régulière de sucre raffiné, associé au pain blanc, à la farine blanche, au sel blanc, à la sédentarité, à une alimentation grasse, à une carence de fruits et de légumes, conduit inexorablement à une acidose généralisée. D’où la montée de ce syndrome nouveau que le corps médical a baptisé “fibromyalgie”. Lorsque l’organisme est acidifié, nos nerfs, nos organes, nos muscles, notre squelette baignent en permanence dans une mare d’acide. » Éric Brebion (naturopathe, professionnel de l’Organisation de la médecine naturelle et de l’éducation sanitaire – Omnes, extrait de Biocontact, novembre 2005).

« Aujourd’hui, l’incidence du diabète augmente dans toutes les sociétés traditionnelles qui se convertissent aux aliments raffinés et sucrés. »

HFCS : High fructose corn syrup, soit sirop de maïs à haute teneur en fructose, a remplacé le sucre de canne dans les sodas. Lorsque vous buvez de l’eau sucrée, votre corps par saturation tire un signal d’alarme et vous vomissez. Avec le HFCS, votre corps l’assimile.

« Le fructose – chouchou de l’industrie – ne sollicite pas l’insuline du pancréas, mais il entraîne une élévation des graisses circulantes et la baisse d’une hormone qui contrôle l’appétit, la leptine. » 

suçre 5

Une drogue cachée

“Une expérience menée sur des rats montre qu’ils ont préféré s’abreuver avec une boisson sucrée que de recevoir de la cocaïne. 

Les enfants sont notre avenir et le sucre leur grand danger. L’éducation du goût évitera à nos progénitures les pièges parsemés par l’industrie agroalimentaire. Le vin est partie prenante de cette éducation.

Les trusts multinationaux de l’agroalimentaire se dissimulent sous les marques joyeuses, exquises et connus de tous. Encensés par une publicité racoleuse, les pachydermes de cette industrie valent des milliards : « Morris pèse le PNB de la Nouvelle-Zélande, celui de Nestlé est plus important que le budget de la Suisse et ses dépenses publicitaires supérieures aux ressources de l’OMS.”

extrait du livre “petit dico du vin naturel” édition le courrier du livre 2010  J-C  B

JCzen mai 2018

%d bloggers like this:
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close