Advertisements

Les bières

Dans cette rubrique, mes recherches viennent deux sites internet sérieux https://www.planetoscope.com et www.quechoisir.org

Ufcque choisir est un journal indépendant français qui n’accepte aucune publicité

La production de bière en Europe

On produit 41 milliards de litres de bière dans l’Union européenne chaque année (2017) soit l’équivalent de 1300 litres par seconde et de 81 litres par habitant.

Les trois premiers pays producteurs de bière en Europe sont l’Allemagne, le Royaume-Uni et la Pologne.

Quels sont les plus gros producteurs de bière en Europe ?

20 %

L’Allemagne est de très loin le premier producteur de bière européen avec 20 % du total (8,1 milliards de litres en 2017) devant le Royaume-Uni (5,6 milliards de litres), la Pologne (4 milliards), les Pays-Bas (3,9 milliards), l’Espagne (3,6 milliards) et la Belgique (2,4 milliards). (Source : Eurostat)

La production de bière en France

La France est le septième producteur de bière en Europe avec 2 milliards de litres devant la République tchèque (1,8 milliard).

L’Asie consomme 38 % la bière sur le plan mondial (782 millions d’hectolitres) devant l’Amérique (28 4 %, 578 millions d’hectolitres), l’Europe (26,4 %, 526 millions), l’Afrique (6,1 %, 124 millions).

Le premier consommateur de bière dans le monde est :

L’Irlande avec 155 litres par an et par habitants

L’Allemagne est seconde avec 119 litres par an et par habitant

La Norvège et la Suède sont 14 ème exaquo avec 56 litres par an et par habitants

La France est 17 ème avec 41 litres par an et par habitants

2 Types de bières :

Pipi : industriel, qui est bu pour se soauler et qui est impropre à ma consommation. « les films, le football, la bière et, surtout, le jeu, formaient tout leur horizon et comblaient leurs esprits. Les garder sous contrôle n’était pas difficile » Georges Orwell 1984. Cette phrase s’applique bien à cette bière Je sens dans ce genre de bière des produits chimiques, le levurage et le vide de complexité qui désintéresse mon cerveau. Il représente 99 ¨% de la production dans le monde.

L’artisanal : sans levurage, en bio avec une belle complexité. elle vous désaltère, soit elle vous offre une complexité de saveurs attrayante pour vos papilles mais aussi pour vos méninges. Les arômes changent tout le temps, un régal. En France....

« Dans les années 80, on ne compte plus guère qu’une trentaine de sites de production en France. À l’heure actuelle, trois grands groupes dominent le monde de la bière : le belgo-brésilien AB InBev (Hoegaarden, Leffe, Stella Artois, Corona…), le néerlandais Heineken (Heineken, Pelforth, Desperados, Fischer…) et le danois Carlsberg (Kronenbourg, 1664, Grimbergen, Guinness…). Avec une dizaine de sites dans l’Hexagone, ils contrôleraient environ 92 % de l’activité brassicole nationale. Face à ces mastodontes, « on compte désormais près de 1 300 sites de production indépendants répartis sur tout le territoire »UFC QUE CHOISIR 22 06 2018

Pourquoi Pils ?

« Également appelées pilsen, du nom allemand de la ville tchèque de Plzen où naquit cette recette en 1842, il s’agit de bières blondes et limpides, issues d’une fermentation basse et généralement peu titrées en alcool »

IPA :

De fermentation haute, elles contenaient plus de houblon, aux propriétés de ­conservateur naturel, afin de bien tolérer le transport. Le houblon apporte aussi des arômes et une amertume caractéristiques.

Fermentation :

On distingue trois types de bières selon les conditions de travail des levures : la fermentation basse (exemple : pils, lagers) a lieu entre 5 °C et 14 °C de 5 à 14 jours. La fermentation haute (ales, IPA, porters…) entre 15 °C et 24 °C de 2 à 6 jours. La fermentation spontanée (lambics), issue du travail des levures sauvages de l’air ambiant, qui ensemencent le moût. Les bières vieillissent en barrique de un à trois ans. »

Peut-on boire de la bière avec de la nourriture ?

C’est vous choix, vous avez le droit….Mais le meilleur avec la nourriture reste l’eau ou le vin….

Le glyphosate : les bières ne sont pas épargnés

« Une étude de nos confrères suisses de FRC Mieux Choisir parue en juin épingle la présence de glyphosate dans des bières artisanales brassées en Suisse. En février, une ONG allemande dénonçait déjà la présence dans les principales bières consommées en Allemagne de cet herbicide jugé probablement cancérogène par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) et dont la reconduite de l’autorisation de mise sur le marché, imminente, fait actuellement l’objet d’un vif débat à Bruxelles. » UFC QUE CHOISIR 29/06/2016 

Le glyphosate plus dangereux en association ?

Le 20 juin 2016, l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) annonçait son intention de procéder au retrait de 132 produits phytosanitaires associant le glyphosate à un coformulant : le POE-Tallowamine. L’Agence précisait avoir identifié un « point de préoccupation » concernant la présence de cette molécule censée amplifier l’activité des herbicides dans les préparations à base de glyphosate. L’agence, qui précise que « des risques inacceptables, notamment pour la santé humaine, ne pouvant être exclus pour ces produits », a donc informé courant avril les entreprises commercialisant ces herbicides de son intention de procéder à leur retrait du marché. Ces derniers devraient probablement avoir disparu des rayons d’ici 3 mois et ne pourront plus être utilisés par les particuliers à compter du 31 décembre 2016.

La bière fait-il grossir ?

Le problème de la bière ce sont les bulles qui excitent l’estomac et donne une sensation d’avoir toujours faim. Ce qui fait grossir, c’est surtout ce que vous mangez après une surconsommation de bières.

https://www.allodocteurs.fr/alimentation/aliments/the-et-cafe/le-cafe-une-mine-d-or-pour-notre-sante_6418.html

.

Advertisements
%d bloggers like this:
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close