Les sodas

Soda : des milliards de chiffre d’affaires, des publicités aux couleurs chatoyantes, des groupes puissants et, pourtant, le soda n’est pas la première boisson bue. Supplanté par le thé (selon Internet), il est montré du doigt pour l’obésité dans le monde. « Les Américains consomment en moyenne autour de 250 calories de plus par jour qu’il y a 20 ou 30 ans, dont près de la moitié sous la forme de sodas ou d’aliments sucrés », explique Thomas Frieden, directeur des Centres fédéraux de contrôle et de prévention des maladies. Une surconsommation qui a pour conséquence l’augmentation des maladies liées à l’obésité et qui, au final, coûte cher à la collectivité : 150 milliards de dollars chaque année, loin devant les dépenses liées au cancer (93 milliards de dollars). Cette nouvelle taxe permettrait de dégager entre 100 et 200 milliards de dollars pour financer une partie de cette charge toujours plus importante. (Source : www.lefigaro.fr)

De 2000 à 2005, mon expérience s’exila dans les agences d’intérim. Ritz, le Grand Hôtel, le traiteur Saint-Clair renouvelèrent mes qualités de travail. Suite à une pause bienvenue dans une cafétéria d’un palace parisien, je m’interpellai sur la consommation de la boisson pendant les repas. Sur 20 personnes à table, seules les plus âgées (dont votre auteur) ne consommaient pas de soda.

Depuis, je me pose des questions sur la conséquence du soda sur le goût des consommateurs : est-ce que la boisson bue pendant le repas (que ce soit du thé, de l’eau, du vin ou du soda) joue sur notre goût ? Pis encore, une boisson trop sucrée le déforme-t-il ? Mon exemple est simple, un cuisinier habitué au soda m’a demandé mon avis sur son tartare de bœuf : résultat trop sucré ! Les anciens donnaient de l’eau, avec un peu de vin pour la colorer, à leurs enfants. Devrait-on y revenir afin de faire des futurs consommateurs de vins et non de sodas ? Est-ce qu’une éducation au soda engendre une génération d’abstèmes ? Un soda bu entre les repas ne me dérange pas, mais une éducation tout soda me laisse perplexe sur un diktat agroalimentaire involontaire.

Extrait du Petit du petit dico du vin naturel JCB

Je vois de plus en plus de personnes remplaçant l’eau par le soda, et buvant en même temps un bon verre de vin : Berk….

Jczen avril 2019

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close