January 15, 2021

Histoire de vin :

Je suis un Farouche défenseur des traditions françaises, mais aussi du vin bio et du vin nature. Sommelier durant plus de 25 ans, le monde du vin présente de multiples « religions ». Malgré cela , il est avant tout une famille, et chacun doit respecter l’autre.

Je vais vous raconter trois histoires de vin qui ont écorchées notre métier en 2020 .

Le sexisme :

Cette année aux USA,un scandale d’harcèlement sexuel vit le jour dans la prestigieuse Master Sommelier. En France, une caricature contre un agent féminin fut dénoncé violemment sur les réseaux sociaux. Je suis triste de ces histoires sexistes et violentes contre les femmes dans notre métier . Par ailleurs, Le meilleur sommelier français de 2018 s’appelle Pascaline Lepeletier. J’espère très vite que Pascaline ou une de ses collègues deviennent championne du monde. Le métier du vin n’est pas que pour les hommes.

D’autre part, je suis féministe, je souhaite que les femmes obtiennent le même salaire . Ensuite, dire à un homme ou une femme : sa beauté, ses compétences, et ses qualités , sont très importants pour la confiance de chacun. L’égalité entre L’homme et la femme engendra un monde meilleur pour tous. Mais ce combat ne doit pas tourner à une lutte de pouvoir qui donne naissance à de l’extrémisme. Je prends l’exemple de Alice Cofin politique et journaliste française qui ne lit plus de romans d’homme et n’écoute plus de musique faite par les hommes. La compétence n’a pas de sexe, mais la connerie non plus. Le monde du vin doit annihiler ce parasite qui est le sexisme.

C’est une évidence, Les sexistes n’aiment pas les femmes.

Depuis 25 ans, je fais goûter le vin à Mr et Mme en même temps lorsqu’un couple commande le vin

.

Les pesticides dans le vin :

HVE est un nouveau label dans le monde agricole français. « Le label HVE est une certification environnementale issue du Grenelle de l’Environnement et attribuée aux exploitations agricoles qui respectent un certain niveau de pratiques environnementales. Les exploitations viticoles sont les plus nombreuses à avoir obtenu ce label jusqu’à présent »

Valérie Murat et son association alerte aux toxic ont analysé les bouteilles de Bordeaux HVE et ont dénoncé qu’ils contenaient des pesticides. L’interprofession des vins de Bordeaux ont porté plainte pour dénigrement.

HVE est la réponse commerciale d’une agriculture conventionnelle voulant promouvoir une agriculture soi-disant ” plus responsable” en grande surface .

Suis- je objectif ? C’est la raison pour laquelle , j’ai demandé à mon grand ami D. de partager ses opinions. Il a plus de 60 ans, nous nous connaissons depuis plus de 26 ans, et il est spécialiste de vins de Bordeaux.

« HVE n’est pas un antagoniste de la bio, c’est un pont pour aller à la bio. Les vignes ont tellement été bombardées chimiquement qu’il faudra un certain temps pour les effacer. Devenir HVE est un grand pas pour commencer à les réduire. Le procès entre les vins de Bordeaux et Valérie : tout le monde s’en fout dans le monde du vin à Bordeaux. De toute façon, c’était une connerie de faire un procès.

Il y a quelques années, le bio à bordeaux c’était du folklore, maintenant c’est du sérieux. Pontet-canet, Palmer, Latour sont en bio. La région de Bordeaux est l’une des premières régions de bio en viticulture. Laissons du temps au temps. Mais sachez une chose, à Bordeaux seulement 15 % de la clientèle est intéressé au bio et au vin nature. »

Mon avis :

HVE est un pont obligatoire à traverser afin d’arriver à l’agriculture la plus saine pour le consommateur et l’agriculteur qui est l’agriculture biologique ou biodynamique. HVE n’est pas la preuve d’une agriculture saine mais le début d’une prise de conscience de l’agriculteur conventionnel.

Logo HVE

Tromperie dans les vins nature et classiques :

 « Deux sociétés d’exploitation de Château Ducru Beaucaillou et de Château Lagrange, étaient jugée pour falsification, tromperie et utilisation frauduleuse d’une AOP (appellation d’origine protégée)…… La société avait mélangé des appellations Haut-Médoc et Saint-Julien »

Le livre « les bons vins et les autres » de Pierre-Marie Doutrelant (1976) dénonçaient des trafics douteux dans le milieu du vin français. Moi-même, j’ai entendu des histoires de camions citernes provenant d’Espagne et allant à Bordeaux et confortées par une jugement en 2016 d’un négociant de Libourne .

Une autre rumeur, confirmé par un vigneron bio du Languedoc-Roussillon, arriva à mes oreilles. Un vigneron nature du Beaujolais venait souvent entre 2000 et 2009 cueillir du grenache avec son équipe. La vinification carbonique dissimule bien l’origine des cépages. Mais, la rumeur ne s’est jamais transformé en vérité. Info ou intox, je ne sais pas. Mais, je n’ai jamais aimé ses vins, même à l’aveugle.

Mon alter ego du vin Laurent Bonfitiglio me parla d’un vin nature italien très populaire et qui pour lui n’était pas du tout nature. Ma philosophie est de toujours déguster. J’ai acheté ce vin CA. Je l’ai goûté sur 3 jours  : une grosse merde. Mais comment peut-on distribuer ce genre de vin nature ? Mais comment des professionnels connus comme Raw wine et son importatrice américaine ont pu être bernés par ce domaine ? Je suis très surpris, car j’ai beaucoup d’estime pour ces deux professionnels. D’autre part, Un journaliste indépendant italien me confirmait que le père de la vigneronne Valentina Passalacqua « Settimio, a été arrêté et accusé de sous-paiement et d’exploitation de plus de 200 migrants pour la plupart africains et d’Europe de l’Est ». Une journaliste américaine Angelina Chapin écrivit un article dénonçant la chute de cet empire.

Ces deux exemples dénoncent pour moi la limite de notre système de dégustation. Les grandes institutions doivent reconnaître à la fois :

  • les arômes de chimie et les arômes de synthèse dans un vin. Beaucoup confondent minéralité et soufre. Peu de personne savent reconnaître un vin vinifié avec les levures sélectionnées de laboratoire et un vin vinifié en levures indigènes .
  • Les arômes de vin nature comme pipi de souris, ou acidité volatile doivent être reconnu à la fois comme défaut et qualité du vin nature. Si ils expriment tout de suite dans un vin nature : c’est un défaut. Si ils expriment après 3 jours d’ouverture, c’estla preuve que c’est un vrai vin nature. Si au bout de une semaine d’ouverture, il n’y a ni acidité volatile, ni pipi de souris, le vigneron a utilisé un autre subtitut que le soufre.
Valérie Murat.

Mon conseil pour apprécier un nouveau vigneron :

1/ Goûter le vin avec le vigneron, cela permet de connaître l’histoire du vigneron

2/ Goûter le vin sur une semaine : cela permet de savoir son évolution. Et son évolution permet de connaître la pureté du vin et l’honnêteté du vigneron. Un vin en levures sélectionnées de laboratoire ne résiste pas au bout de 2 jours d’ouverture. Un vin bio en levures indigènes même sans soufre résiste à l’ouverture. J’ai des exemples avec moi . J’ai oublié 3 vins ouverts durant 1 mois dont 1 sans bouchon : Cuvée Nadège un blanc puissant de Rapatel et deux vins de Didier Barral de Faugères. Ils étaient juste extraordinaires.

TOWA :

D’autre part, un vigneron bio de toscane olivier Paul Morandini a crée une association TOWA . Il y a quelques années a proposé à une commission européenne une étiquette de composition pour le vin. Le premier vote a été positif. Le seconde vote : les verts (écologistes) ont voté contre. Paradoxal non ? Pourquoi Coca-Cola donne sa composition de produits additifs et que le vigneron ne donne pas sa composition ? C’est le droit de tous les consommateurs de connaître la composition du vin. Pourquoi ne pas faire une application vin comme en France pour les produits de supermarchés YUCA . Vous scannez et vous avez la composition du vin.

Cet histoire du domaine Valentina Passalacqua est la preuve qu’il y a deux mondes dans le vin :

  • Les gens qui travaillent avec le cœur
  • les gens qui surfent sur la vague du business. Et dieu sait que les fortes vagues ne sont pas éternels.

Joyeux années à Toutes et Tous, que le monde du vin soit un monde pour tous : Femmes et hommes , vins nature et vins classiques, tous réunis dans une même famille.

Du vin oui, mais avec modération, sans soda et sans bière en même temps.

Jean-Charles Botte ex sommelier xich-lô Oslo.

Vous pouvez “like” cet article et le partagez.

Click to rate this post!
[Total: 1 Average: 5]

jczen

« La vie nous a été donnée, notre devoir est de respecter ce cadeau et de prendre conscience que nous avons des responsabilités: ne pas s’empoissonner, ne pas empoisonner les autres et respecter tout ce qui est vivant. » JCzen Habitant la Norvège, sommelier et cuisinier de formation , j’ai un autre talent , le magnétisme qui permet de guérir et de soulager les gens.

View all posts by jczen →

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: